S’épanouir en tant que cavalier : les exercices R.A.Y.A  pour vous développer mentalement

Etre cavalier s'est constamment se juger... Mais à quoi bon ?!

S’épanouir en tant que cavalier : les exercices R.A.Y.A  pour vous développer mentalement

Les exercices R.A.Y.A pour devenir un meilleur cavalier et ne plus se préoccuper du regard des autres

Etre cavalier c'est une combinaison subtile entre maîtrise technique, maîtrise de soi en toutes circonstances et connexion émotionnelle avec son cheval. Au cœur de cette symbiose se trouve donc la nécessité d'un épanouissement psychologique du cavalier pour lui permettre de progresser aussi bien techniquement que dans la relation avec son cheval.

Dans l’application R.A.Y.A, nous avons abordé ce point avec la psychologue Solenn Habre qui nous a partagé ses conseils et ses exercices de développement personnels dans une séance disponible ici mais nous vous partageons quelques éléments dans cet article.

Nous y aborderons notamment  :

  • comment apprendre à solliciter de l’aide lorsque nous en avons besoin
  • comment mieux gérer le regard des autres souvent très présents dans le monde équestre

Apprendre à solliciter de l'aide sans culpabilité

Etre cavalier propriétaire ou demi-pensionnaire c’est souvent une charge mentale très importante et il est important de savoir demander de l’aide pour ne pas se sentir étouffer dans la charge des tâches quotidiennes. Pour cela on vous invite à découvrir (ou redécouvrir) la méthode OSBD aussi appelée communication non-violente.

Cet acronyme signifie :

O : Observer… et décrire les faits sans jugement ,
S : Dire son sentiment en utilisant "je",
B : Exprimer son besoin sans parler d'action,
D : Demander sans exiger.

« Quand je vois/j’entends [décrire la situation sans juger], je ressens [citer l’émotion ressenti] car j’ai besoin [décrire le besoin] alors je demande [citer l’action qui viendra satisfaire le besoin].

Exemple :

Dans le cas où à ma dernière visite aux écuries, ce matin, j'ai vu que la couverture de mon cheval était humide mais j'oublié de la lui changer. Je dois demander de l'aide au gérant de la pension mais j’ai peur de passer pour une propriétaire qui néglige son cheval.

Cela pourrait faire : “Bonjour, excuse moi, la couverture de mon cheval est humide j'ai oublié de la lui changer ce matin. Je suis très inquiète ,j'ai peur qu'il attrape froid. J'ai besoin d'aide, pourrais-tu la lui changer s'il te plaît ?”

Lorsque le dialogue est ouvert de cette façon, cela favorise la coopération. Et ce mode de communication est déclinable pour absolument TOUTES les demandes. Attention il est important de bien procéder aux étapes les unes après les autres sans en oublier aucune pour que cela soit efficace.

Schéma de la méthode OSBD

En faisant cela, le cavalier établit une communication constructive. Cette approche enrichit non seulement sa connexion avec son entourage équestre, mais nourrit également sa confiance personnelle, créant ainsi une base solide pour son épanouissement psychologique.

Apprendre à mieux gérer le regard des autres

La deuxième partie nous plonge dans la complexité du regard des autres, un aspect souvent délicat pour le cavalier. Le regard des autres nous renvoie très souvent à notre propre opinion de nous même, nos blessures ainsi que nos croyances limitantes.

On vous propose ici un tableau qui permettra d’analyser chaque situation de manière objective, détaillant les situations, émotions, comportements, pensées automatiques et alternatives, offre un chemin vers une compréhension profonde de ce qui ne va pas. Les faits posés sur un papier, libère le cavalier des jugements extérieurs, favorisant ainsi l’acceptation de soi-même et encourage à aller de mieux en mieux en tant que cavalier. Pour faire correctement, cet exercice, choisissez une situation où vous avez dû faire face aux regards des autres et téléchargez ou reproduisez ce tableau.

Exemple :

Situation :
Reprenons la situation dans laquelle j'ai oublié de changer la couverture de mon cheval. Imaginons que je retourne finalement aux écuries, pour la retirer et que mon cheval tremble légèrement. Or je me sens observé par un groupe de cavalier qui parlent entre eux.
Emotion : Si l'émotion ressentie est la honte,
Comportement : alors mon comportement risque d'être : Je pleure ou encore je m'agite.
Pensées automatiques : Alors mes pensées automatiques seront:  "Je ne peux pas me faire confiance, je ne sers à rien."
Pensées alternatives : Mais je peux choisir des pensées alternatives, plus positives, comme: "Je fais de mon mieux". "Je suis fatigué ce qui explique cet oubli". Ou encore "Un oubli ne fait pas de moi une mauvaise personne".
Résultat : Il me faudra alors réévaluer mes émotions et mes pensées automatiques après avoir pris du recul sur la situation. Et je me rends compte que finalement je peux me faire confiance, il s’agit juste d’un oubli, mon cheval est globalement très heureux.

tableau de l'épanouissement psychologique du cavalier

Envie de travailler d’avantage votre mental de cavalier ?

Sur R.A.Y.A, retrouvez un programme entier où notre psychologue Solenn Habre (Symbiose Equine explore comment gérer les peurs du cavalier, comment bien vivre la compétition mais aussi la charge mentale du propriétaire et l’épanouissement général du cavalier. Alors si cela vous intéresse : Lancer le programme de Préparation Mental du Cavalier.

La préparation Mentale du Cavalier par R.A.Y.A & Symbiose Equine